Revue de Presse

 

LE CERCLE

 

 

 

Libération n°508 août 2005-  Jazzman septembre 2005 -  Jazz Magazine septembre 2005 - Le Monde de la musique, septembre 2005 - Wire été 2005

 

« Chacun devrait également porter une attention particulière au travail du franco-algérien Camel Zekri, créateur du fameux festival de l’eau en Afrique et guitariste féru à la fois de tradition et d’improvisation. Dans son projet « le cercle » comme son nom, une dizaine de musiciens jouent en cercle et c’est l’ingénieur du son et le public qui sont au centre. La force concentrique de ce disque, mêlant la transe du Maghreb et la musique expérimentale européenne, est évidemment universelle, hors de toute limite territoriale . »

Christophe CONTE – Les INROCKUPTIBLES déc 05

 

« Nouvel opus d’un poète de l’impro, reflet d’un spectacle sensationnel. »

sélection le meilleur Best-of des dernières semaines des Inrockuptibles-déc 05

 

Le cercle est une proposition atypique, étonnante, spectaculaire, où les compositions spontanées cheminent au travers de partitions écrites. Ce sont d’authentiques improvisateurs, des fous d’échanges, des insatiables de dialogues sans retenue ni artifice ; ils dessinent une musique tour à tour méditative, lyrique, et toujours d’une splendide énergie /…/

Franck Medioni – JAZZ MAGAZINE sept 2005 – DISQUE D’EMOI

 

« le compositeur explore habilement le dénominateur commun caché de l’improvisation et de la musique traditionnelle du Diwan de Biskra.. »

Anne Ramade – JAZZ MAN sept 2005

 

« au fil de ses rencontres, le guitariste Camel Zekri esquisse un parcours singulier, d’où jaillit cette spiritualité commune à l’improvisation et à la tradition africaine, qu’il associe avec une grande finesse »

Philippe Robert les INROCKUPTIBLES – 24/30 Août 05

 

« On s’enthousiasme pour ces belles expériences précises et ciselées, si intimement fédératrices. L’art est là qui, comme à l’accoutumée, n’a de cesse de créer de nouveaux liens /../

Jacques AMBLARD – Le Monde de la Musique sept 05

 

« Vous en connaissez beaucoup, vous, des disques que l’on se repasse en boucle sitôt terminée la première écoute ?/…/le cercle fait partie de ces oiseaux rares, de ces quelques trop rares disques à emporter sur une île déserte…Le cercle est un disque qui ouvre aux mondes, il transmet, répare, réconcilie./../

Luc Bouquet – IMPROJAZZ oct 05

 

DIWAN

 

 

 

 

 

« Ces musiciens sont porteurs de la triple culture arabe, berbère et subsaharienne. Une belle invitation à la danse et à la fête. » Ouest France – septembre 2009

 

« Chaque concert est une invitation au dépaysement. Diwan Blues célèbre 'Biskra', la terre du 'diwan', au pied du massif de l’Aurès, aux portes du désert algérien. » La Provence – mars 2009

 

« Camel Zekri a repris la tradition alors mourante. Aujourd’hui le Diwan est régulièrement invité dans le monde entier. [...] Autant dire qu’à Redon, on observe avec intérêt ce renouveau. » Yann-Armel Huet/ Ouest France – septembre 2008

 

« Le Centre Malraux en Transe » - « La salle de spectacle du CCAM [...] était comble pour ce spectacle unique – le premier que donne le Diwan. [...] Avec ses chants, ses danses, sa poésie, aujourd’hui le Diwan peut être considéré comme l’opéra du Sahara. » D.V./ Est Républicain – novembre 1996

 

« En emmenant les membres du Diwan retrouver leurs sources près du fleuve Niger, en lui permettant des rencontres exceptionnelles aussi avec de grands improvisateurs tels Beñat Achiary [...] invité ce soir, Camel Zekri a donné une nouvelle dimension à la cérémonie sans en bouleverser l’essence même. [...] C’est à une forme d’opéra saharien d’une puissance émotionnelle et hypnotique rare que nous convie Jazzèbre ce soir. » L’indépendant – octobre 2003

 

 

DiwanSlam : Le Soir Algérie, octobre 2008

Diwan de Biskra : L'est républicain novembre 1996/ Le Monde, juin 2003/ Le Jeune Indépendant, Algérie, 2004 / Ouest France Athénor juin 2006/octobre 2008 Redon / La Nouvelle République Potier, janvier 2008/ Ouest France juin 2011

« A la fois symbole de métissage et de diversité culturelle, elle réalise une subtile harmonie entre les chants sacrés et les chants profanes. » Ouest France – juin 2011

 

Pour aller plus loin : la revue « Hommes et Migrations » a consacré un texte d'analyse sur Camel Zekri et le Diwan de Biskra, par François Bensignor http://hommesmigrations.revues.org/1208

 

VENUS HOTTENTOTE

 

 

 

Entretien à Jazzbreak, mars 2004

Entretien à ImproJazz juillet/août 2003

Télérama, Eliane Azoulai, septembre 2003

Entretien à JazzMagazine, janvier 2007

L'humanité, 26 janvier 2007

 

ISHANGO

 

 

 

 

 

ISHANGO OPUS 1

 

« Une belle ouverture sur le monde avec les pygmées Akas » [...] « Les élèves ont vécu un grand moment en accueillant trois musiciens pygmées Akas de Centrafrique » [...] « Au travers de leurs chants polyphoniques et de leur musique, inutile de parler la même langue pour se comprendre et faire passer des émotions »[...]

Ouest France – novembre 2009

 

« Jean-Pierre Mongoa, Joseph Epanza, Prosper Kota ont présenté des chants traditionnels Akas. Ce peuple nomade vit dans la forêt. » [...] « Ils respectent la nature et la sauvegarde. » [...] « Le public a été conquis par le spectacle »

Le Réveil Normand – novembre 2009

ISHANGO OPUS 2

 

« Cette étonnante création permet de drôles de rencontres : l’art vocale des pygmées Aka et leurs instruments traditionnels de Centrafrique. [...] « Une invitation au voyage et à la découverte que l’on vous recommande »

Aux Arts – octobre 2010

 

« La session nanterrienne du Festival Ville des Musiques du Monde s’annonce comme l’un des temps forts de l’événement. [...] « Rencontre au sommet entre un guitariste à l’imagination débridée (Camel Zekri) et un trio polyphonique Aka, Ishango s’annonce comme un émouvant et transculturel hymne à la voix. Immanquable. »

La Terrasse – octobre 2010

 

« Avec Camel Zekri, Géants, les Pygmées ! » [...] « De l’humain qui se suffit à soi-même. Sans paillette. Enfin ! On y est. Géants, les Pygmées. »

Ouest France – octobre 2010

 

RADIO 2009

France Musique, le 21 octobre 2009, Emission «Couleurs du monde » de Françoise Degeorges – Interview Camel Zekri / Ishango

 

MULTIMEDIA 2009

Captation sonore et vidéo du concert du 24 octobre 2009 à Aubervilliers

http://www.mondomix.com/

 

TV 2010

Concert au Musée du Quai Branly à Paris, « Ishango opus 2 » - Captation vidéo du concert du 16 octobre 2010

www.liveweb.arte.tv

 

 

SOUS LA PEAU

 

 

 

 

 

 

« Cette création qui tend vers le théâtre musical a vu le jour en terre algérienne, chère à Fanon, précisément dans une palmeraie de Biskra d’où est originaire Camel Zekri. Le style cru et direct qu’on connaît de Fanon est ici porté par la voix forte du comédien Sharif Andoura, visiblement transi lui-même, par la puissance des mots. Le débit tantôt rapide, tantôt lent du comédien donne une sensibilité nouvelle aux mots sans fioritures du militant anticolonialiste. Oui l’esprit de Fanon est là ! Interpréter Fanon dans son pays d’adoption c’est en quelque sorte le faire revivre. Alors, bravo ! » journal LIBERTE, Algérie

www.liberte-algerie.com/?tmpl=component&print=1&option=com_content&id=187368

 

 

Le journal L'humanité, 31 octobre 2012

http://www.humanite.fr/fil-rouge/les-2-et-3-novembre-a-paris-cinema-et-theatre-autour-de-frantz-fanon

 

France 3 Provence Alpes du 7 décembre 2012

« Camel Zekri crée la composition à partir d’un traitement d’éléments sonores et vocaux, sur scène il joue d’instruments à cordes aussi bien que de l’électro, en écho à la voix de Sharif Andoura, comédien. Sous la peau campe un dispositif pour un corps à corps sonore avec la parole. »

http://provence-alpes.france3.fr/2012/11/07/sous-la-peau-au-theatre-du-gyptis-marseille-139993.html

 

XEM NUM

 

 

 

 

 

Le Monde, 22-23 octobre 2006

« (…) Xen Nun offre des pistes novatrices à une musique qui a fasciné, entre autres, le compositeur György Ligeti. »

 

Ouest France, 30 avril 2007

« Un spectacle chatoyant, vibrant et coloré. (…) A ce superbe environnement sonore s'ajoutait l'environnement poétique de la vidéo de Dominique Chevaucher, réalisé en république Centrafrique en janvier 2006. »

 

Info soir, Alger, 7 mai 2007

« Au cœur de l'authenticité. Le jeu de Xen Num est une invitation à la découverte, au-delà des frontières matérielles, d'un univers musical authentiquement improvisé. »

 

 

AL QALAQ

 

 

 

 

Esprit Presse, 19 décembre 2017

« La représentation commence ainsi par Chris Kayser, comédien et acteur d’Atlanta, dont la gouaille est puissamment colorée par les rythmes du batteur Frédéric Lamarre et les rifs de guitare de Pablo Roquefort. Lui succède ensuite le comédien Farid Bouzenad, dont la force douce est subtilement accompagnée par le musicien Camel Zekri. Texte et musique, mots et sons se lient ainsi sur la scène de la Maison de la poésie pour cette représentation unique, également présentée le 15 décembre à l’Institut du monde arabe. »

http://www.esprit.presse.fr/actualites/bertrand-naivin/le-discours-aux-animaux-585

 

 | lesartsimprovisés@orange.fr  |  +33 (0) 2 33 35 78 94

© 2018 camelzekri.com

Webmaster & rédacteurs : Camel ZEKRI 

Conception : Ali CHERRI