Le festival de l'eau

 

 

1ÈRE ÉDITION : RENCONTRES SUR LE FLEUVE NIGER (NIGER) 1992-1996/ FRANCE 1997-1998

 

En 1992, Camel Zekri donne une formation à un groupe de musiciens au Centre de Formation et de Promotion Musicale de Niamey : il découvre une musique riche et fait la rencontre d’Allhassane Dante, directeur du Centre Culturel Franco-Nigérien. Et il découvre le fleuve Niger. L'idée du Festival de l'eau s'impose, la première édition aura lieu en décembre 1996

 

La descente du fleuve NIGER : 15 artistes accompagnés d’une équipe logistique nigérienne de 9 personnes descendent en pirogue le fleuve Niger entre Ayorou et Niamey et vont à la rencontre des villageois et des artistes locaux, dans 6 villages-étapes, chaque soir étant l’occasion de grands concerts.

12 concerts ont eu lieu, réunissant plus de 200 à 2000 personnes.

350 enfants ont suivi des ateliers de théâtre et de musique

Artistes itinérants : Camel ZEKRI (guitare, oud, direction artistique, France), Dominique CHEVAUCHER (écriture, voix France), Aly KEITA (balafon, Mali), Yacouba MOUMOUNI (flûte, Niger), Xavier CHARLES (clarinette, France) Michel DONEDA (saxophone, France), Samba Félix N’DIAYE (vidéo, Sénégal), Harouna SANAYE (godgé, Niger), Bachir TEMTAOUI (Chekwa, Algérie), Mamadou Touré BEHAN (photographie, Sénégal), Ute VOLKER (accordéon, Allemagne), Oumarou ACHIMOU (théâtre, Niger), Rachid BELGACEM (darbouka, Tunisie), José QUENUM (arts plastiques, Bénin).

EN FRANCE, les tournées-retours ont lieu de mars 1997 à janvier 1998 avec des concerts-spectacles, des ateliers pédagogiques et une exposition photographique.

Artistes nigériens invités : Halidou BOMBOROU (kountigui), Alhassane DANTE (responsable culturel nigérien et collaborateur griot), Badié DJIBO (griot), Naïno (douma), Soumana OUMAROU (Kalangou), Ali TIDIANI (douma )

Concerts-Spectacles en France :

Festival Banlieues bleues - Festival Sons d’hiver -Théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Evry - Théâtre de Verdun - Prison de Fresnes - Les instants chavirés / Montreuil - Le centre culturel André Malraux / Vandoeuvre-lès-Nancy - Le Manège, Scène nationale / Maubeuge - Université de Créteil - Théâtre de Juvisy…

Ateliers pédagogiques : Romainville, Verdun, Evry, Montreuil, Prison de Fresnes…

2ÈME ÉDITION : RENCONTRES SUR LE FLEUVE MOUHOUN (BURKINA FASO) 2000/ FRANCE 2001

 

La descente du fleuve MOUHOUN : du 13 Janvier au 2 Février 2000

22 personnes (11 artistes, 11 personnes pour la logistique et 1 journaliste) ont descendu le fleuve sur une pirogue transportée en camion de Niamey avec comme étape des villages enclavés (Lékui-Toroba, Kouri, Léri, Walo, Ouessa), deux villes (Koudougou, Boromo) et le Centre culturel français de Ouagadougou.

Au programme : la descente du Mouhoun en pirogue (parcours encore jamais réalisé), une quinzaine de concerts mêlant arts technologiques et arts traditionnels, la création d’un site web relatant ces rencontres avec photographies, textes, vidéos et extraits sonores, la retransmission sur Internet du concert de Ouagadougou.

Artistes itinérants : Camel ZEKRI (France), direction artistique, guitare, informatique musicale, Dominique CHEVAUCHER (France), direction artistique, voix, Aly KEITA (Côte d’Ivoire) balafon, Yacouba MOUMOUNI (Niger) flute, Laurent DAILLEAU (France) theremin, Eva QUINTAS (Canada) photographe, Helmut SCHAEFER (Autriche) son et vidéo (Autriche), Zack SETTEL (USA) informatique musicale, Harauld SEXTUS (France) web art, Atau TANAKA (USA/Japon) biomuse, Edwin VAN DER HEIDE (Pays-Bas) midi Conductor, Magali BERGES (France) journaliste

Les tournées-retours en FRANCE ont lieu de décembre 2000 à mai 2001

Quatre artistes burkinabès rencontrés lors de la descente se sont joints aux artistes nomades pour 14 concerts.

Artistes burkinabès invités : Koudbi KOALA (Djembé), Some DER (percussion), Someda ZACHARIA ( percussion), Some KOVIENIR (Balafon).

Concert-spectacles en France : Salle « le 102 » (résidence avec le groupe Métamkine) Espace 600 – Festival Retour d’Afrique/Grenoble , le Cabaret Sauvage, Musique Action/Vandoeuvre lès Nancy, le Horlieu/Lyon, Scène nationale d’Albi, le Centre Dramatique National/Montreuil, le Divan du Monde, l’OMJA/Aubervilliers / Cité de la Musique à Marseille.

 

3ÈME EDITION : RENCONTRES SUR LE FLEUVE OUBANGUI (CENTRAFRIQUE) 2001

 

La descente du fleuve OUBANGUI : du 17 Novembre au 3 Décembre 2001

Le pays étant en conflit , nous avons dû abandonner l’idée de descendre le fleuve, et nous avons choisi de faire venir à Bangui 2 groupes de musiciens du fleuve, les Ongo Brotto de Bambari et les pygmées de la Ouaka, qui avaient été préalablement découverts pendant les repérages effectués en amont ainsi que le danseur contemporain Fred Yapendet.

Les rencontres artistiques ont donc eu lieu dans un même lieu (également lieu de vie) avec une présentation musique, vidéo et danse à l’Alliance française.

Ces contraintes ont montré une nouvelle forme d’adaptation du Festival de l’eau et ont généré des rencontres différentes.

Artistes itinérants : Camel ZEKRI (France), direction artistique, guitare, informatique musicale, Dominique CHEVAUCHER (France), direction artistique, voix, Aly KEITA (Mali) balafon, Yacouba MOUMOUNI (Niger) flûte, Kamel MAAD (Franco-Algérien) cinéma, Jérôme NOETINGER (France ) électro-acoustique, Keith ROWE (Grande Bretagne) guitare préparée.

Les tournées-retours en FRANCE : La tournée était prévue pour 2002/2003 avec un concert et une émission à Radio France en septembre 2002, mais la situation politique instable de la Centrafrique nous a contraint à ajourner ce projet. Mais l’idée n’était pas abandonnée de poursuivre la rencontre avec les deux groupes rencontrés. Suite à la demande exprimée par le chef d’orchestre du groupe Ongo Brotto, Camel Zekri propose des compositions et de poursuivre l’histoire par une création musicale et vidéo : XEM NUN

 

XEM NUN Création Musique et Vidéo octobre 2006-Avril 2007

 

En janvier 2006, Camel Zekri et Dominique Chevaucher partent à Bangui et retrouvent les Ongos Brottos de Bambari en résidence de création. Tandis que Camel crée la musique de Xem Nun avec eux, Dominique filme les musiciens, les matières, les rues, les gens …

Octobre 2006 : première période de résidence en France avec Musiques de rue de Besançon, Radio France et 61 Jazz (Scène nationale 61 et Trottoirs mouillés)

Avril-Mai 2007 : deuxième période de résidence avec 61 Jazz et tournée en France et en Algérie

Artistes invités le groupe Ongo Brotto, Christophe NZAPAMOUNAMBI, grelots, direction / trompes : Alain-Mari LEGODE, Sylvain KONGBO, Bruno LOGONEDE, Dieu-Béni LEGODE, Jean-Marcelin MANDEKOUZOU, Jean-Noël KILO

Concerts en France et en Algérie : Festival Musiques de rues/Besançon, Maison de la Radio, Europa Jazz festival du Mans/Scène nationale 61, Le Cap/Aulnay-sous-Bois, Musique Action/Vandoeuvre lès Nancy, Athénor/Nantes, Centre Culturel Français /Alger, Dar el Diwan/Biskra / St Aubin de Bonneval 61.

 

4ÈME EDITION : RENCONTRES SUR LE FLEUVE SÉNÉGAL (MALI, SÉNÉGAL, MAURITANIE)

 

La descente : du 7 au 22 janvier 2004

Comme à chaque édition, c’est une histoire forte qui accompagne la naissance d’un tel projet. Cette histoire est née grâce au Centre Culturel Français de Nouakchott et au label Marabi. Avec eux, nous avons réalisé l’enregistrement du Cd de Malouma qui est une des grandes chanteuses de la Mauritanie, et de son groupe, le “Sahel Hawl Blues”. La découverte de cette richesse culturelle et de sa qualité artistique nous ont poussé à voir de plus près le fleuve Sénégal.

Le parcours en pirogue se partage entre le Mali, la Mauritanie et le Sénégal avec 4 étapes dans les 3 pays (Kayes, Sélibabi, Matam, Kaédi)

Artistes itinérants : Camel ZEKRI (France), direction artistique, guitare, informatique musicale, Dominique CHEVAUCHER (France), direction artistique, voix, écriture, Gérald ZBINDEN, guitare (Suisse), Bachir TEMTAOUI, cornemuse, percussions (Algérie), Laurent CHARLES, saxophone (France), Mahmoud ZEKRI, vidéo (France), Anne Julie ROLLET, électro-acoustique (France).

La tournée retour en FRANCE :

Il est prévu d’inviter des artistes rappeurs rencontrés en Mauritanie lors du festival de l’eau à Cherbourg. En raison des problèmes internes, nous n'avons pas pu orgnaiser de tournées. Le festival Effet Mer de Cherbourg acceuille néanmoins le Festival de l'eau et des artistes avec lesquels nous avions travaillé pour d'autres éditions. 

5ÈME ÉDITION : RETOUR SUR LE FLEUVE MOUHOUN (BURKINA FASO) 2010.

 

Dix ans après la deuxième édition, nous retournons au Burkina Faso, sur le fleuve Mouhoun.

 

LE FESTIVAL DE L'EAU A HAUTEUR D'ENFANT

Dès 1998, avec le première édition en France du Festival de l'eau, les Arts Improvisés, dans une volonté d'actions culturelles au sein du terrirtoire normand, ont permis au public jeune d'expérimenter le Festival de l'eau. Il s'agissait d'une immersion artistique, musicale et spirituelle à long terme afin que naisse parmi le jeune écoutant une créativité, écho à la rencontre que tout élève a pu vivre avec les artistes invités. Découverte, imprégnation, création et diffusion, tels furent les chemins empruntés pour chaque expérience vécue.

Il y eu l'experience de Cherbourg et le festival Effet Mer, à Nantes le Cercle des Fanfares et en 2003 à Courtemer une longue action pédagogique artistique avec une école.

Rappel des faits : Le festival de l’eau à Courtomer (Orne) – Juin 2003

Durant plusieurs mois, Camel Zekri et Dominique Chevaucher, accompagnés d’artistes professionnels, ont eu l’occasion de travailler avec les élèves et les enseignants de l’école de Courtomer. Les enfants ont découvert les chants du Sahara et les percussions par l’écoute et la fabrication de sons. Ils ont travaillé autour du thème de l’eau et effectué un travail mélangeant arts plastiques, musiques, poésie et conte.

Les enfants ont fabriqué leurs propres créations artistiques qui ont fait partie du décor du spectacle avec l’aide de Dominique Chevaucher, ont découvert des chants, les percussions, les sons d’Algérie et du Niger avec l’aide d’artistes professionnels, entre autres choses. Au final, les gens de la région ont pu découvrir le travail des élèves réalisé avec les professionnels lors d’une exposition ouverte au public à l’école des Monts d’Amain. Lors de la représentation du soir, les enfants sont intervenus pendant la première partie avec le nouveau groupe de percussion de Courtomer. En effet, en parallèle de ce travail avec les élèves de l’école de Courtomer, Camel Zekri et Dominique Chevaucher et les autres artistes ont également rencontré des adultes de la région faisant partie d’un groupe de percussion avec qui ils ont pu travailler et échanger.

 | lesartsimprovisés@orange.fr  |  +33 (0) 2 33 35 78 94

© 2018 camelzekri.com

Webmaster & rédacteurs : Camel ZEKRI 

Conception : Ali CHERRI